Salira Harir

fidere avocats salira harir

linkedin LinkedIn vcard vcard

CAREER

Salira Harir has been a lawyer since 2005.

She holds an advanced degree in private law from Reims University and a doctorate in contract law.

Salira primarily provides litigation services for individual and group disputes.

She regularly represents clients before the labour, appeal and district courts (for matters such as disputes over expert appraisals and collective status), the local courts (workplace election litigation), the social security courts (occupational accidents and absolute employer liability) and the criminal courts.

Salira also advises her clients on matters involving senior executives and corporate officers, occupational health and the prevention of occupational risks, as well as issues in connection with discrimination and equal opportunities.

Salira Harir is an occasional lecturer in labour law at the High Management School of Reims.

BIBLIOGRAPHY
  • « Les différences de traitement réservées à un établissement par accord d’entreprise sont présumées justifiées », Pal., à paraître le 12 décembre 2017, comprenant 5 938 signes.
  • « Une salariée licenciée pour faute grave en raison de son refus de prononcer un serment juratoire est-elle victime de discrimination ? », Pal., 23 mai 2017, n° 295y7, p. 68, comprenant 9 922 signes.
  • « Un salarié licencié en raison de ses absences pour maladie et non remplacé est-il victime de discrimination ? », Pal., 29 mars 2016, n° 261t6, p. 78, comprenant 10 107 signes.
  • « Un licenciement motivé par une demande de résiliation judiciaire de son contrat de travail par le salarié est nul », Pal., 29 mars 2016, n° 261u6, p. 80, comprenant 11 604 signes.
  • « Le délit de harcèlement sexuel ne suppose pas que l’auteur ait conscience d’imposer les actes en cause à la victime », Pal., 12 janvier 2016, n° 254j6, p. 67, comprenant 6 875 signes.
  • « Des mentions erronées tant sur le montant que sur la date d’effet de la rupture ne sont pas une cause de nullité automatique de la rupture conventionnelle », Pal., 17 novembre 2015, n° 247r2, p. 34, comprenant 11 711 signes.
  • « Harcèlement moral et prise d’acte de la rupture de la salariée justifiée si l’employeur ne réagit pas ou réagit tardivement », Pal., 17 novembre 2015, n° 247p9, p. 36, comprenant 9 795 signes.
  • « Harcèlement sexuel et prise d’acte de la rupture par la salariée », Pal., 15 septembre 2015, n° 239×0, p. 23, comprenant 10 524 signes.
  • « Réforme de la prud’homie : focus sur le déroulement de l’instance prud’homale dans le projet de loi Macron », Pal., 7 juillet 2015, n° 231z4, p. 13, comprenant 23 797 signes.
  • « Discrimination et harcèlement moral entraînant des préjudices différents, ouvrent droit à des indemnisations spécifiques », Pal., 21 avril 2015, n° 222f8, p. 33, comprenant 9 270 signes.
  • Harcèlement moral sans intention de nuire, AEF, Edition (Dépêche) n°124384, Salira Harir
LANGUAGES

French and English